De Genève à Genève

avion.jpg (691701 octets)

Bagages.jpg (396858 octets)

Lundi 13 Janvier 1986 Zürich-Orlando

12h30 Heure limite de convocation au Terminal B de l’aéroport de Zürich

Départ du Boeing 747 Jumbo Jet de Swissair, vol transatlantique N° SR 2024 à destination d’Orlando, en Floride.

Durée effective du vol : 10 h

Décalage horaire Suisse-Floride : - 6 h

Dès 10 heures l’embarquement commence à Genève, dans un avion de Swissair DC10 vol SR378. Le départ est prévus pour 11h05 pour Zürich-Kloten ou nous arrivons à 11h55. Là commence véritablement le grand voyage. 1er Etape la Floride.

Nous voici réunis dans le hall de transit. Nous sommes 357 passagers 11 hôtesses et 22 personnes d’équipages, ce qui fait un total de 400 personnes.

Nous montons dans un superbe avion Boeing 747 Jumbo de Swissair qui sera le moyen de transport durant tous notre voyage. Il est 13h50, et le temps passe un retard d’une heure est occasionné par le dégivrage de l’appareil. Enfin le grand oiseau prends son envol direction la Floride destination Orlando.

La Floride : Disney World

Mardi 14 janvier 1986 Disney World

Après le petit déjeuner, départ pour le parc d’attractions apprécié autant par les jeunes que par les moins jeunes.

De même qu’au Disneyland, créé un peu plus tôt en Californie, les rêves d’enfance, ici, deviennent réalité. Que vous côtoyez de près les pirates dans la mer des Caraïbes, que vous vous aventuriez dans le château hanté aux 999 fantômes sonores, que vous empruntiez le " Big Thunder Mountain Railroad ", chemin de fer ancien qui vous transportera, en un trajet aux parcours vertigineux effectué dans une atmosphère de conquête de l’Ouest, que vous désiriez faire une promenade en sous-marin pour contempler le monde d’une manière différente ou alors que vous descendiez le Mississipi sur un bateau à aubes – la journée restera inoubliable pour vous.

La Floride est un pays plat dont la plus haute montagne a une hauteur de 150 mètres, pays découvert en 1492. Christophe Colomb n’était pas loin de ce pays lorsqu’il toucha l’île de Haïti. La population est à ce jour 14 janvier 1986 de 8,5 millions d’habitants. Pour une superficie de 151.670 Km2 . En 1565 l’Espagne réussit à fonder une colonie qui devait durer des siècles. En 1683 Robert Cavalier de La Salle achevait sa longue descente du Missisipi et en revendiquait toute la vallée au nom de Louis XIV. Les Anglais et les Français menaçaient les possessions Espagnoles, La guerre de 1835-1842 apporta une solution sanglante au conflit. A l’issue de la lutte il ne restait plus que quelques centaines d’Indiens dispersés dans quelques villages. La bataille prit fin, et l’Espagne, souveraine en titre vendit la contrée aux USA, en 1819 pour cinq millions de dollars. En 1845 la Floride constitua un Etat à part entière le 27ème de l’Union.

Nous voilà dans les airs à une altitude de 10'800 mètres avec une vitesse moyenne de 950 km. heure. Nous recevons des mules et des chaussettes, afin que nous soyons à l’aise, puis un écouteur pour la musique de notre choix, un petit étui contenant chausse-pieds, brosse à dents et un tube de dentifrice. Il est 16 h. Suisse, c’est l’heure de l’apéritif, puis nous recevons le dîner selon la carte.

Notre montre nous indique qu’il est 21h30 et nous volons dans un soleil magnifique.

Nous voici arrivés à Orlando et nous mettons nos montres à l’heure locale il est 13h30, grand soleil et il fait chaud 28 degrés. La douane prends bien du temps puis le transport en bus nous conduit à l’hôtel ou nous arrivons à 15 heures. Cocktail de bienvenue, puis nous prenons possession de nos chambres.

Voilà le moment où je fais connaissance de mon compagnon Monsieur M. de Seftigen. Nous sommes surpris par le temps merveilleux et la température qui la nuit tombée est encore de 25 degrés et c’est la fin de l’hiver.

Nous nous rendons dans un grand restaurant voisin de l’hôtel, ou nous sommes accueillis par des danses et musiques folkloriques qui accompagne notre première soirée. Le lendemain nous déjeunons à 7 heures.

Un déjeuner américain nous est servis à 9 heures, puis nous partons en cars pour Disney World où nous arrivons 45 minutes plus tard, sur un parc pouvant contenir 200 cars et environs 30'000 voitures. Notre course continue alors en monorail pour arriver enfin à la gare du pays des merveilles. La visite des lieux commence sous la direction d’une hôtesse. Nous voici dans le château hanté puis nous faisons un voyage dans la jungle où nous côtoyons les bêtes fauves et les plantes tropicales. Nous prenons un train qui nous conduit dans les montagnes à la découverte des premiers chercheurs d’or. Nous mangeons dans le palais de cristal, puis l’après-midi la visite continue dans le château de Cendrillon haut de 18 étages.

Déjà 15 heures, c’est la grande fête de Mickey corso avec fanfares et tous les personnages de contes. C’est la grande foule assemblée dans la grande artère. Puis le cortège terminé, la foule se disperse et la visite continue. Malheureusement il ne nous est pas permis de tout visiter, car le parc couvre une superficie de 11'000 hectares soit à peux près la ville de Paris. Au milieu de ce grand parc se trouve un lac artificiel sur lequel navigue un bateau avec une roue à aube, comme nous le voyons dans certains films. En pénétrant dans le Magic Kindom nous avons une vue de la grande artère qui se termine par le majestueux château de Cendrillon copie du célèbre château de Neuschwanstein en Bavière.

Les bâtiments qui bordent la grande rue sont construits dans le style des années 1900.

Nous voici devant le Camp Robinson Suisse avec son énorme arbre en béton qui malgré sa composition nous donne l’allure d’un arbre véritable. Nous voici maintenant devant le Jamboré des ours.

Malheureusement le temps de notre visite va se terminer, il y aurait encore temps de choses à voir, certainement que deux jours ne suffiraient pas pour tous voir. La tête pleine de souvenir nous repartons à l’hôtel. Ce soir souper de gala avec French Cancan et à 22 h nous partons à l’autre bout de la ville pour assister à une revue typique américaine au Rosy O Gardy.

Mercredi 15 janvier 1986 Epcot Center Epcot Center 

Journée consacrée à la visite de l’Epcot Center ( Expérimental Prototype of Tomorrow / Prototype expérimental pour le monde de demain ). Ce centre présente des visions sur les perspectives d’avenir de notre terre.

A l’aide d’un raffinement et de divers moyens techniques, plusieurs pavillons proposent un grand nombre de possibilités qu’ouvre la technique dans un onde de demain. Pourtant, l’Epcot Center comprend, comme tout autre centre de Walt Disney, un haut degré de divertissement. En outre, des expositions permanentes provenant de divers pays, sont groupées tout autour d’un lac. Celles-ci ne manqueront pas de raviver des souvenirs de voyages passés.

Le lendemain nous partons pour la visite d’Epcot Center qui est un parc aussi grand que celui du jour avant. Ici c’est un prototype expérimental pour le monde de demain, il à fallut 20 années pour réaliser ce parc d’attraction éducatives et amusantes. Nous voyons deux grands thèmes : Le future monde de demain et spectacle du monde. De grandes sociétés américaines telles que Général Motors et Kodak financent certaines attractions. Nous découvrons maintenant le domaine des communications et des transports, de l’agriculture et de l’énergie.

Nous remontons le temps à bord du vaisseau spatial où après l’ascension spirale dans le dôme géodésique qui symbolise l’Epcot, nous nous trouvons propulsé jusqu’à la station Terre le centre d’information. Puis le centre des communications d’où l’on peut prendre les dernières nouvelles internationales.

Général Motors fait revivre l’histoire des moyens de transports dans une série de tableaux animés de l’homme des cavernes à la cité de demain. Outre la découverte du cabinet de Léonard de Vinci on découvre ce que fut le premier encombrement de circulation du Monde. Nous visitons également le pavillon de la terre. ‘est une croisière à travers un jardin expérimental, crée avec l’aide de l’Université d’Arizona, les plantes prospèrent dans le sable, sur des treillis. Ensuite nous visitons les reconstitutions des principaux monuments du monde. La Tour Eiffel, la place Saint-Marc et le palais des Doges, le Temple du Ciel de Pékin, une pyramide Maya, un village médiéval allemand, l’Ecosse et le Mexique y figurent également, puis l’Algérie et l’Amérique. Dans chaque pays représenté l’on n’y trouve les aspects typiques de sa culture et de sa cuisine.

L’étape bien courte à Orlando s’achève et demain nous nous envolerons pour un nouveau pays la Californie à San-Francisco.

La Californie :     SAN-FRANCISCO

Jeudi 16 janvier 1986 Orlando - San-Francisco

13h00 Envol pour San-Francisco.

Heures effectives de vol : 5h1/2

Décalage horaire avec Orlando = - 3h.

Durée du vol 5h30. Au cours de ce voyage, il nous est servi un apéritif et un repas chaud. Nous arrivons à San-Francisco avec un décalage de –3 heures sur l’heure d’Orlando. Il est 15h25 locale, nous atterrissons dans le brouillard et une pluie fine, par car nous sommes transférés dans notre hôtel qui se trouve à la limite du quartier chinois. Le soir nous allons manger dans un restaurant Chinois, mais en réalité nous n’avons pas su ce que nous allions mangé.

Vendredi 17 janvier 1986 A San-Francisco

Les Américains l’appellent affectueusement " Every-body’s favorite City ", la ville préférée de tous. Sa fascination vient, au même titre, de son passé récent et mouvementé, de sa situation sur de nombreuses collines et de sa configuration de presqu’île entourée de trois côtés par l’eau. San-Francisco est à la fois accueillante et cosmopolite. Qui ne connaît pas ses typiques symboles : le Golden Gate Bridge, long de 2,8km. qui franchit la baie de San Francisco d’un bond aérien et le Cable Car, le véritable tramway funiculaire qui se déplace grâce à un câble.

Comme les jours précédents nous déjeunons à 7heures et partons à la découverte de cette ville appelée la ville préférée de tous. La ville est située sur 40 collines et sa configuration de presqu’île entourée de trois côté par l’eau, c’est vraiment unique.

San-Francisco fait partie de cette Californie qui compte 23 millions d’habitants, aujourd’hui l’état le plus peuplé des Etats-Unis. C’est en Californie qu’il y a un foisonnement incroyable de sectes ou de confessions. Aussi cette ville est truffée de temples. Pour jouir d’un magnifique panorama sur la ville et sur la baie nous sommes allés aux pics jumeaux au sud de Golden Gate Park. Nous passons sur le pont Golden Gate Bridge qui est un chef d’œuvre de l’ingénieur Joseph Strauss, avec 1280 mètres, il n’est pas le plus long pont suspendu du monde mais sans conteste le plus beau. Sa construction dura 4 année de 1933 à 1937, là se trouve une équipe de 220 hommes qui travaillent continuellement à le repeindre. Lors de grands vents la circulation peut être suspendue du fait qu’il y a un ballottement parfois de 80 cm.

Depuis ce sommet des pics, nous voyons aussi l’Ockland Bay Bridge saisissant dans ces tons de gris argentés il s’appuie sur l’île de Yerba Buena et s’incurve dans le lointain d’Oaklano, 13 kilomètres de long c’est bien le plus long pont du monde. Au sud du Golden Gate Bridge s’étend le Présidio vaste domaine sur lequel fut installée ne 1776 à l’époque de la fondation de San-Francisco une garnison chargée d’assurer la protection de la première mission espagnole.

Aujourd’hui le quartier général de la VI ème armée. Nous voyons le palais des Beaux arts étrange vestige de l’exposition Panama Pacific de 1915, construit à l’époque en carton mâché, puis reconstruit en béton armé.

Une visite au quai du Pêcheur nous fait découvrir les maisons construites sur l’eau, et les inventaires des marchandises de coquillages. C’est également là que nous trouvons les centres commerciaux dans les bâtiments de briques rouges d’ancienne chocolaterie et de sardinerie.

Avec le Cable Car nous traversons la ville partiellement, celui-ci est actionné par un câble souterrain, et lorsqu’il est en bout de course, il faut le tourner sur une plaque tournante vestige du passé. Il figure comme antiquité, mais il est fort fréquenté du fait des fortes pentes des rues. Ces voitures furent construites à la main et sont constamment retapées et révisées.

Les rues de la ville sont toutes parallèles les unes des autres, seule la rue Lombard bat tous les records, cette rue vertigineuse court au milieu des lilas et des hortensias, et ce n’est pas moins de 7 virages en épingles à cheveux qu’il faut négocier. Seuls les riverains tous millionnaires osent y circuler.

Que dire au sujet des constructions ? – Les imposantes maisons Victoriennes de Nob Hill lieu d’élection des nobles furent balayées par le tremblement de terre en 1906 qui n’épargna guère que l’impressionnante résidence de grès de James Flood qui abrite aujourd’hui le siège du très sélect Pacific Union Club, ou actuellement il est impossible d’y entrer, seul les membres y ont accès. C’est en effet le mercredi 18 avril 1906 à 5 heures, un terrible tremblement de terre d’une intensité de 8,25 à l’échelle Richter ébranla la ville. La première secousse fit s’écrouler 5'000 maisons et provoqua environ 50 incendies qui dévastèrent 23'000 autres édifices. Les conduites d’eau ayant été rompues, les sapeurs pompiers furent impuissants à éteindre le feu qui dura 3 jours. On dynamita certains blocs qui menaçaient. Les troupes fédérales furent chargées de prendre le contrôle des opérations. Les baraquements de Chinatown, le quartier Chinois avait miraculeusement échappé aux flammes mais des soldats inexpérimentés firent sauter par erreur une pharmacie avoisinante

Un matelas en feu, projeté d’un appartement à l’étage traversa la rue et propagea le feu dans le quartier qui fut complètement réduit en cendres. On compta 452 victimes mais selon la loi martiale 100 autres victimes furent exécutées pour le pillage, ou avoir refusé de participer à la lutte contre l’incendie. Des suites de ce tremblement de terre, on construisit des maisons en bois, en vues de futures séismes.

Tahiti :  Tahiti

Nous voilà prêt pour le départ à Tahiti, il est 12 heures. Nous volerons pendant une durée de 8 heures avec un décalage horaire de moins de 2 heures. Durant le vol un repas chaud, puis une collation nous ont été servis. Nous arrivons à Tahiti Faa à 18 heures. Nous voilà donc sur cette île enchantée. Réception avec des couronnes de fleurs, musique et danse à la descente de l’avion. Une douce chaleur règne sur l’île. Le ciel est bleu et tout nous sourit. C’est une île d’origine volcanique, qui se trouve être la plus grande des îles polynésiennes avec une surface de 1042 km2, dont la montagne la plus haute mesure 2235 mètres, seules les bords de mer sont habités, par une population d’environ 114'000 habitants. Colonie française mais libre depuis septembre 1940.

Les cars nous transportent à l’hôtel Maeva Beach à Papéte où la encore nous sommes accueillis par de la musique et des danses de ce charmant pays. Chacun reçoit un ananas remplit de jus avec de l’alcool, comme apéritif. Durant la soirée passée sur le gazon autour de la piscine nous assistons é un nouveau spectacle.

Le lendemain après le petit déjeuner servi, nous partons pour le tour de l’île. Un car manquant nous voilà partis en taxis. Nous visitons différents temples dédiés soit à la lune où au soleil. Nous visitons le jardin botanique et le musée Gauguin à Papeari. Là nous prenons le repas de midi dans un restaurant construit en bambous et se trouvant également sur pilotis. Par une soirée merveilleuse nous assistons à un banquet servi sur le sable à proximité de la mer, et naturellement illuminé aux chandelles. Des barques descendent des danseurs ainsi que des jongleurs, le tout agrémenté pas de la musique Tamara. Le lendemain nous partons en bateau pour visiter la 2ème île en grandeur de l’archipel soit l’île de Mooréa. Nous débarquons dans la célèbre baie de Cook ou tant de films furent tournés. Des petits cars ouverts nous transportent sur cette terre volcanique où poussent tant de variétés de fruits. Une usine consomme à elle seule 22 tonnes d’ananas par jour pour en extraire le jus. La banane , la vanille ainsi que les lichées sont les principales richesses de l’île. Peut d’hôtel se trouvent là mis, mais nous y trouvons un club Méditérannée. Nous montons sur le cratère du plus haut volcan le Roto Nui, de là nous voyons les différentes baies ainsi que les bancs de coraux qui bordent les rives de l’île tout en faisant changer la couleur de la mer. Après une nuit passé à Papéte, nous revoilà prêt à repartir pour un nouveau voyage qui nous conduira en Australie.

Sydney :

Comme nous traversons la ligne internationale de changement de date nous arrivons que le lendemain. La durée de ce vol est de 8 heures avec un décalage horaire Tahiti-Sydney de + 21 heures. Comme nous étions partis à 9 heures nous sommes arrivés à 14 heures. L’Australie à une dimension de 4025 km d’est à l’ouest et de 3220 km du sud au nord, avec une population de 15'400'000 habitants. La capitale en est Canberra, mais nous sommes en Nouvelles Galles du sud avec comme capitale Sydney, qui est le plus important centre commercial et industriel sur tout le pacifique sud.Plus de 3millions d’habitants se trouvent dans la capitale. La ville entière est tournée vers la célèbre baie de Harbour. Durant l’après-midi nous visitons les alentours de l’hôtel et nous montons sur la fameuse tour haute de 314 mètres pour admirer la ville. Nous visitons le fameux opéra ultra moderne aux toits en forme de voiles gonflées par le vent. Nous avons la chance d’assister au défilé de la marine de guerre qui fête son 75ème anniversaire. Visite des quartiers historiques de la ville et de la plus vieille maison d’Australie. Là se trouve également une réserve de Koalas qui se font de plus en plus rares. Nous voyons également un élevage de kangourous. Puis au retour de ces visites nous traversons la partie nord de la ville.

Voilà déjà la fin de la semaine et nous nous apprêtons à quitter ces lieux.

Bali :

En 6 heures de vol nous y voilà. Nous sommes partis à 15 heures et avec un décalage horaire + 4 heures nous arrivons à 16h50. Nous voilà sur une nouvelle île enchantée de l’archipel indonésien, mais Bali est aussi l’île des Dieux, des esprits et des démons, mais elle est aussi l’île de l’harmonie parfaite avec des plages de sable blanc bordées de palmiers. Nous faisons un tour de l’île qui est aussi mystérieuse que les visages sculptés dans la pierre et les ornements peints sur les murs des temples. Son ancien nom Pulan Dewata veut dire île de lumière. Les Balinais vivent au rythme des coutumes religieuses, exorcismes, prières pour les morts dévotion à la déesse du riz, mais la cérémonie la plus importante, permettant la délivrance de l’âme et la réincarnation, c’est la réincarnation des morts qui se passe au son de l’orchestre Galaelan conduisant les parents et les curieux au lieu du bûcher couronné du cercueil en forme de buffle qui flambe dans la nuit illuminant les filles dansantes e qui apportent les offrandes pour divertirent les invités. 2'200'000 personnes vivent sur cette île de 5'800 km2 . 95% sont Hindouistes pratiquants. Chacun est un artiste orfèvre, graveur sur bois où ivoire où encore fait partie de l’orchestre Galaelan. La capitale est Denpasar et à elle seule compte 60'000 habitants.

Lorsque nous visitons les lieux nous longeons des rizières sur plus de 12 kilomètres. Nous arrivons à Celuck ville réputée pour son orfèvrerie et l’argent qui proviennent des mines de Java. Parmi ces beautés nous visitons Tampaksinug, les fontaines et bains sacrés, ainsi que le temple de Besakih qui est les sanctuaire par excellence de Bali situé au pied du mont Gunug Agnung haut de 3142 mètres, comme c’est jour de pleine lune nous assistons au culte dédié à celle-ci et à l’apport des offrandes. Nous visitons également la fameuse grotte des chauves-souris.

Puis rentrés à l’hôtel nous assistons à la danse impressionnante du Ketjack.

Lundi est un jour de détente ou nous pouvons flâner à notre guise dans les alentours et sur les plages.

Hongkong :

Nous volons pendant 4h30, et nous arrivons avec un décalage horaire de +1 heure. Il est 18 heures locale. Nous avons dîner lors du vol.

Hongkong est une colonie de la couronne britannique ville des plus ravissantes du monde étagée ente rochers et mer. Découpée en îles caps et baies avec dans son port de bateaux de toutes sortes une population de 5,5 millions sur 1’034km2 ce qui signifie la plus forte densité du monde. C’est une ville chinoise authentique très prospère avec buildings commerciaux. Près des rues élégantes on retrouve les étroites ruelles aux échoppes multicolores.

Après les multiples curiosités vues sur l’île de Hongkong nous montons sur le Victoria Paek, d’où la vue sur la ville est impressionnante. Nous visitons le port d’Aberdeen où se trouvent les innombrables jonques et sampans où vivent environ 12'000 personnes. Dans les alentours de ce port se trouvent les grattes-ciel des quartiers résidentiels. Le soir nous allons faire la visite du port en bateau au cours duquel nous mangeons chinois.

Bangkok :

Après un vol d’une durée de 2h45, avec un décalage horaire de +1heure nous arrivons enfin à Bangkok. La ville compte 6 millions d’habitants capitale du pays qui comprend 80 millions d’habitants. Ce pays par excellence pour les diverses religions compte 20% de chrétiens et 80% de bouddhistes et mormons. Nous faisons un tour de ville où nous visitons quelques temples parmi les 800 que compte la ville ; Bouddha en or massif de 8'650 kg. Où le grand bouddha couché de 45 mètres de long et 22 de haut, le fameux bouddha en émeraude mesurant 60 cm de haut, pierre unique au monde, qui se trouve dans le parc où l’on peut également voir le palais construit par le roi Rama I en 1782-1785, puis délaissé par les rois suivants. Ensuite nous partons en car pour la visite du marché flottant de Damnoen Sa Duak qui se situe au sud de la capitale. Nous voyageons avec des bateaux à riz qui se déplacent grâce à des moteurs de voitures ou de camions, ce qui nous permets de nous déplacer très rapidement lorsque les canaux sont dégagés. Le marché flottant est extraordinaire, la vie de ces marchands est des plus attrayants pas sa diversité de produits et de couleurs. Le soir nous allons assister à un déjeuner authentique thaïlandais au Rose Garden. ( Prière de se déchausser à l’entrée). Nous mangeons accroupis comme font les tailleurs car les tables ne mesurent que 30 cm de haut. Le menu est très bon, malgré que nous ne connaissons pas les plats. Les danses qui accompagnent le repas sont un régal pour les yeux.

Voici le dernier jour notre voyage nous visitons en matinée les temples extraordinaires de Bangkok . En particulier la pagode d’or qui symbolise l’ensemble des temples dont les hautes murailles renferment le splendide palais royal et le Wat Phra Keo le temple du bouddha d’émeraude. Le grand temple entièrement en marbre Wat Benjamabopit . Cet après-midi nous voilà embarqué sur le fleuve, nous traversons une région dont les maisons construites sur le fleuve rappellent les constructions lacustres et après 2 heures de bateau nous arrivons à Suan Thip ou notre dernier repas du soir sera servi dans un cadre enchanteur. Lorsque la nuit fait son apparition nous apercevons une multitude de lumignons flottants sur le fleuve. Ce sont de petites corbeilles faites de feuilles de palmiers remplies d’essence ceci pour nous saluer lors de notre départ.

Nous voilà sur la route de l’aéroport et à 22h30 notre Jumbo attaque la dernière et longue étape de 15 heures. Nous faisons escale à Abou Dhabi pour faire le plein d’essence soit 80 tonnes de kérosènes qui seront brûlés au cours de cette étape.

Nous voilà arrivés à Kloten où nous prenons congé des voyageurs de Suisse allemande. Nous notre voyage se terminera à Genève avec du DC-10 de Swissair pour atterrir à 10 heures, et c’est là que fini ce beau voyage de rêve.