[Enfance] [Famille] [Graphique de mes asc/desc] [Mon Tour du Monde]

[ Accueil ]

Ma Famille

1938:

FranMili.jpg (10604 octets) La mobilisation. Pour Francis, c'est aux gorges du Tautochrone qu'elle se déroulera. Il pourra parfois rentrer à la maison. Souvent, il ira travailler, ne devant faire qu'une ou deux rondes dans la journée. Il se rappelle aussi la venue des Polonais à Sonceboz. Ils avaient fuient le régime des allemands. 

Ils y en avaient dans toute la commune.

PhFMi2.JPG (67938 octets)

 Les Polonais à Sonceboz-Sombeval

leSpa.gif (128432 octets)

pol01.gif (32553 octets) construction_du_pont_chemin_de_fer_1.gif (13162 octets) Construction du Pont de Tournedos

        1942:

PhEd.JPG (127770 octets)

Il rencontre sa femme Edmée, il a alors 26 ans. Deux semaines avant le mariage, le parrain de notre fiancé meurt. Pour ne pas laisser la compagne de ce dernier seule dans leur maison, il va aller habiter là jusqu'à sa noce.

Ils se sont mariés le 17 octobre 1942

 à Péry-Reuchenette

PhEgP.JPG (91310 octets)

 

PhGe.JPG (61261 octets)

Le jeune couple avait aménagé un petit appartement ; c'est là que naîtra leur fille, Geneviève-Henriette en 1944.

Au bout de 5 ans, la veuve leur demande de venir habiter avec elle dans sa grande maison.

AlineRosinaLoeffel.jpg (5945 octets) Après avoir pu l'acheter, ils y passeront leur vie. Pourtant, il a fallu supporter les humeurs d'une femme malade et de sa belle-mère pendant 19 années. IlsVFr.JPG (67637 octets) n'ont pas pu sortir ensemble pendant 18 mois. Très souvent Mr. Fesselet a dû aller dormir sur un canapé dans une autre chambre, afin que sa femme puisse les surveiller pendant la nuit. Sans compter les crises un peu hystériques qui fatiguaient et usaient la santé de sa compagne. C'est pendant cette période que vinrent au monde les deux cadets de la famille,

 Marie-Madeleine en 1952 décédée en 1992

PhMM.JPG (50804 octets)

PhJH.JPG (62755 octets)

et Jacques-Henri-Francis en 1954.

Ils les élevèrent en leur apprenant la valeur de l'argent, du travail bien fait. Tout leur était payé mais ils ne recevaient que peu d'argent de poche. Les premières vacances se passèrent à Montana dans un petit chalet. Toute la famille s'y rendait par le train, puis en 1960, ils achetèrent une voiture. Période de boom économique, c'est pendant ces années-là que les agences de voyage ont pris l'essor qu'on connaît aujourd'hui. Lui et sa compagne formaient un couple uni. Elle était très active malgré ses nombreuses migraines ; elle s'occupait avec amour de sa maison.

C'était une vraie femme au foyer, appréciant la vie familiale et les dîners autour d'une grande table. On trouvait toujours beaucoup d'amis chez eux. Pendant toutes ces années bien remplies à élever leurs enfants, à entretenir la maison et à s'occuper des deux grands-mères, ils s'oublièrent un peu.

PhEd1.JPG (77354 octets)

Quand le temps de se retrouver arriva, elle était déjà bien malade. Francis prit sa retraite, soigna son jardin et bricola tout loisir. Ils n'eurent plus le temps de faire les voyages dont ils avaient rêvé.

Elle s'éteignit un samedi soir 25 août 1984, entourée, aimée......

 

La maison et le jardin étaient bien grands maintenant, bien vides.. Il vendit tout, alla s'installer dans un appartement à Péry, près de ces filles maintenant mariées. Vfr1.JPG (72165 octets)

Geneviève&Jean-Pierre.jpg (43055 octets)

ClaudeMarieMariag.JPG (149896 octets)

Une page se tournait. Mais il se sentait bien loin de la ville, de l'animation. C'est alors qu'il décida en 1985 d'aller habiter à Nidau dans l'appartement où je me trouve actuellement. Un intérieur feutré, douillet, Où l'on sent partout la présence de mains d'artiste. Des photos de ses enfants et de ses deux petites-filles, 

Evelghislwidmer.JPG (34407 octets)

 Evelyne et Ghislaine nées en 1970 et 1972, sillonnent les murs décorés avec amour. Il remonte souvent à Sonceboz, pour aller voir son médecin ou passer la journée avec des amis. Les années passent. Dans le jardin de la maison, on a maintenant construit un tea-room.

FranHoKong.jpg (13576 octets)Désormais seul, il peut entreprendre ces voyages dont il a tant rêvé. AttiréFrancisVenise_1.jpg (56454 octets) par une vitrine alléchante d'exotisme, Francis s'inscrit pour un tour du monde, il avait 71 ans..... La Thaïlande, l'Australie, tant de paysages qui défilèrent devant ses yeux émerveillés et éblouis. Il gardera un souvenir particulier de Hawaii, l'île aux mille fleurs.

 

FrancisVenise_2.jpg (52838 octets)Atteint du virus, il repartira en 1986 pour la Jamaïque, puis une année plus tard pour St.

Une lueur d'aventure dans les yeux en me montrant ses photos, un brin d'empressement dans la voix à l'idée de repartir bientôtFranColombie.jpg (11661 octets). Cette fois-ci pour la Colombie, chez sa fille qui est institutrice dans un collège à Bogota.

Monsieur Fesselet suit maintenant des cours de conteur. Il aime parler, s'exprimer par le geste et les objets qu'il fabrique. Ces contes sont racontés lors de diverses réunions, dans des classes primaires ou alors chez des amis.

FrancisNidau.jpg (26837 octets)Il me parle encore des progrès de l'avance fulgurante de la technologie, mais reste admiratif, devant la musique moderne qu'il écoute aujourd'hui encore avec beaucoup de plaisir. Le bon vieux temps, mon interlocuteur en parle avec une certaine émotion, une vague nostalgie qui s'estompe assez rapidement. Il n'envie pas ma jeunesse, époque de guerre atomique et de disparition d'une nature essentielle à l'être humain ; cet avenir lui fait peur.FrancisFesseletVac.jpg (9580 octets)

Un jour, le bon Dieu fabriqua un petit bonhomme en terre. Il le mit au four trop longtemps et il en ressortit tout noir. Il en fit un deuxième qui, cette fois-ci, ne cuisit pas assez longtemps et il en ressortit tout blanc. Ainsi naquit le premier homme blanc. Le troisième qu'il sortit du four était juste à point, bien brun. C'était le premier indien.....

Il était une fois un monsieur qui me racontait son histoire avec ses mots et ses gestes.

Il était une fois quelqu'un qui a su désarmer ma jeunesse et m'émerveiller d'une autre.

Il était une fois moi et mes appréhensions, moi et mes doutes.

Il était une fois un autre temps, une autre vie....

Francis Fesselet est décédé 4 jours après ces 84 ans le 20 mars 1999

© Famille Fesselet 2001  Dernière révision : 04 septembre,2011