[Économie & Société] [Équipement] [ Histoire ] [ Religion ] [ Roches ]  

[ Toponymie ] [ Voies&Communications

[ Accueil] [´Remonter]

Historique

Roches-lès-Blamont est situé au centre du plateau jurassique (séquanien et kimméridgien) de Blamont qui culmine à 578 m (réservoir). La commune est entourée par celle de Blamont (au sud), celle d’Autechaux et Ecurcey (à l’ouest), celles de Bondeval, Thulay et Hérimoncourt (au nord) et celles de Meslières et Glay (à l’est). Le finage massif, ovoïde, est pénétré à l’est par une petite reculée nommée Le Vau, assez profonde et digitée où court, le ruisseau de Glay par la combe du Vau, affluent du Gland. Il provient de différentes sources et résurgences au fond d’un " bout du monde " : sous les Roches. Un intense drainage karstique soutire les eaux pluviales du plateau avec des entonnoirs (des " Pales ",  " Ruisseau de Roches ") et des résurgences-grottes ( de la "  Grande Fontaine ", petite grotte sous " le coteau au Bœuf "....).

Le village (540m) groupé autour d’un triangle de rues, est perché, un peu en arrière des falaises (les "  Roches ") dominant la reculée qui est à presque 100 m en contrebas (440m) Roches est encore un village semi-rural, avec ses fermes anciennes, caractéristiques auxquelles se sont ajoutés les résidences nouvelles de ceux qui travaillent dans " la Vallée " ou dans la plaine. Les champs, transformés pour la plupart en pâturages, sont sur le plateau à l’ouest du village et les forêts surtout à l’est et sur les versants du ruisseau de Glay (" Bois des Cotays ", de " La Lochière ").

© Famille Fesselet 2001 Dernière révision : 11 août,2011 . ©